La maternité positive des universitaires anglo-saxonnes

Est-il utile de répéter ce que d’autres ont bien dit ? Sans doute pas, c’est pourquoi, pour continuer à alimenter la réflexion de notre carnet sur la question de la maternité dans une carrière académique, nous nous contenterons de vous renvoyer à ce billet de blog anglo saxon dont le volontarisme n’est pas désagréable :

allegralaboratory.net/yes-you-can-being-an-academic-and-a-mother/

Après, dire ce n’est pas toujours faire pour plagier un titre célèbre et il n’est pas dit que les paramètres français recoupent la réalité anglo saxonne décrite. Malheureusement pour le moment, s’il existe des données concernant la place et l’impact de la parentalité dans les carrières universitaires, elles sont bien cachées… Il faut donc se contenter encore du bouche à oreille pour tâcher de se faire une idée de la question…

A suivre…

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *